De nombreuses personnes âgées souhaitent rester chez elles aussi longtemps qu’elles le peuvent.
Un monte-escalier peut être une excellente solution. Cet équipement est coûteux. Il existe des aides financières et des mesures spécifiques qui peuvent être prises pour aider les personnes qui souhaitent effectuer ces travaux à domicile.

Également appelés « élévateur pour fauteuil roulant », « siège » ou « chaise élévatrice », les monte-escaliers électriques sont sûrs et faciles à utiliser. Les monte-escaliers peuvent être utilisés pour transporter ou effectuer des tâches importantes, qu’il s’agisse de fauteuils ou de chaises. Un monte-escalier permet aux personnes âgées de conserver leur indépendance et de mener une vie normale. Découvrez les modèles disponibles, les prix pratiqués par les professionnels et les aides financières possibles.

Un monte-escalier permet aux personnes âgées ou handicapées d’atteindre le premier étage de leur maison. Il est sûr et pratique, et peut donc être utilisé par les proches qui ne peuvent pas les aider.

Monte-escaliers pour personnes âgées

Monte escalier

Ces technologies d’assistance se présentent sous de nombreuses formes pour répondre aux besoins des personnes âgées.

Même les personnes qui ont des escaliers inhabituels ou courbés peuvent faire installer un escalier dans leur maison. Un monte-escalier peut être un excellent ajout à votre maison si vous avez un handicap. Il est important que vous compreniez les avantages et les inconvénients de cet équipement.

Les personnes qui n’ont pas l’intention de vivre dans leur maison à long terme et les personnes souffrant de blessures temporaires sont celles qui bénéficient le plus des services de location de monte-escaliers.

Quel type de monte escalier choisir ?

Avant de prendre une décision, assurez-vous de vérifier si la configuration de votre escalier permet l’installation d’un monte-escalier. Un certain nombre de limitations techniques peuvent entraver l’installation d’un escalier. Pour pouvoir envisager le projet, il est nécessaire que l’escalier utilisé pour les monte-escaliers intérieurs mesure au moins 60 cm de large. Il s’agit d’un problème technique qui ne peut être résolu. Il est donc important de réaliser une étude de faisabilité afin de déterminer s’il est possible d’installer un monte-escalier.

Il peut être difficile de s’y retrouver parmi les nombreux produits disponibles une fois que la faisabilité a été établie. Il est crucial de comparer les marques de monte-escaliers afin de choisir la meilleure. Bien que tous les monte-escaliers fonctionnent à l’électricité, il y a de nombreux éléments à prendre en compte avant de prendre une décision. Ces options peuvent être liées aux contraintes de votre maison et à votre santé pour vous aider à créer un produit adapté à vos besoins. Un élévateur pour fauteuil roulant, par exemple, possède un siège plus profond, ce qui le rend plus confortable qu’un monte-escalier standard. Cela est particulièrement vrai pour les personnes de grande taille.

Certains escaliers ne sont pas forcément adaptés à tous les types d’appareils. Il est plus économique d’ajouter un monte-escalier à un escalier existant. Voici les différents types de monte-escaliers.

Le monte escalier droit

Les escaliers droits sont courants. Ils se composent d’une volée de marches de chaque côté. Un accès droit aux étages supérieurs est possible. Ce type d’escalier est le mieux adapté à un monte-escalier droit.

Le prix d’un monte-escalier droit dépend de la largeur de l’escalier. S’il mesure au moins 65 cm de large, un monte-escalier standard devrait être le plus rentable. Les monte-escaliers droits sont les plus abordables, leurs tarifs se situent entre 2 500 et 5 000 euros, installation comprise. Cela est dû à leur système de fonctionnement simple. Ils sont installés sur des rails droits qui sont simples à installer et à concevoir en usine.

Le monte escalier tournant

Le monte-escalier le plus courant en France est le monte-escalier tournant. Les maisons françaises ont souvent des escaliers inclinés sur plusieurs côtés et parfois des paliers. Cet équipement permet de monter et de descendre les escaliers courbes en toute sécurité. Il peut effectuer les virages en douceur et l’utilisateur n’a pas besoin de faire de secousses.

Seuls les escaliers d’une largeur de 70 à 75 cm sont adaptés au monte-escalier. Cet appareil est coûteux, tout comme son installation. Il coûte entre 5 000 et 12 000 euros, installation comprise.

Le monte escalier en colimaçon

Les maisons modernes et contemporaines utilisent de plus en plus les escaliers en colimaçon, ainsi que les duplex. Seul le monte-escalier en colimaçon peut être utilisé pour ce type d’escalier. Semblable à l’escalier en colimaçon, il comporte des rails continuellement courbés qui suivent la spirale.

Attendez-vous à payer entre 8 000 et 12 000 euros en moyenne pour ce type d’escalier. La complexité et le temps requis pour préparer et installer le monte-escalier sont à l’origine de ce prix élevé. Le monte-escalier en colimaçon ne peut être utilisé que sur des escaliers d’une largeur supérieure à 70 cm.

La plateforme monte escalier

Une plateforme monte-escalier est un petit type d’ascenseur pour les escaliers. Cette plate-forme robuste permet aux utilisateurs de fauteuils roulants d’accéder aux étages.

Il peut accueillir plusieurs fauteuils roulants en fonction de sa taille. Ce type d’appareil nécessite des précautions particulières. L’installation doit toujours être effectuée par des professionnels. Il s’agit d’un appareil haut de gamme qui coûte entre 6 000 et 20 000 euros, installation comprise.

Le monte escalier extérieur

Un monte-escalier d’intérieur ne peut pas être utilisé à l’extérieur. Ils sont solides et durables, mais ils ne peuvent pas résister aux éléments extérieurs. Il n’est pas rare qu’une personne à mobilité réduite doive monter des marches pour accéder à son jardin ou à sa maison.

Un monte-escalier extérieur est alors nécessaire. Ces monte-escaliers fonctionnent comme ceux d’intérieur, mais ils peuvent résister à la pluie, au gel et aux rayons UV. Ce type de monte-escalier peut être difficile à installer et nécessite un entretien régulier. Ce type de monte-escalier nécessite un entretien régulier. Un monte-escalier extérieur coûte entre 4 000 et 12 000 euros.

La chaise élévatrice

Pour permettre aux personnes âgées de monter et descendre les escaliers en toute sécurité, la chaise élévatrice est la solution la plus abordable, elle coûte entre 1 500 et 8 500 euros. Le principal avantage de la chaise élévatrice est sa petite taille, qui la rend idéale pour les foyers dont les résidents sont handicapés ou valides.

La chaise élévatrice est idéale pour les escaliers étroits et offre un passage confortable à tous les occupants. La chaise élévatrice est fixée à un rail qui court le long du plafond ou du mur et est suspendue par un système de sécurité. Ce type de monte-escalier présente un inconvénient : le siège ne peut pas être incliné.

Quel est le prix moyen d’un monte escalier ?

Les prix d’un monte-escalier varient considérablement, installation comprise. Le monte-escalier droit est le moins cher, avec un coût moyen de 3 500 euros. Un monte-escalier en colimaçon peut valoir jusqu’à 12 000 euros. Un monte-escalier à plate-forme coûte entre 8 000 et 20 000 euros.

Les aides pour l’installation d’un monte-escalier

Un crédit d’impôt est disponible pour les équipements achetés pour les personnes handicapées ou âgées vivant dans leur résidence principale. Le crédit d’impôt pour un ascenseur à escalier tournant est de 25 % du coût total. Il est plafonné à 5 000 euros par personne, 10 000 euros par couple et 400 euros supplémentaires par personne à charge. Il existe d’autres subventions qui peuvent être utilisées pour aider à l’achat et à l’installation d’un escalier tournant. Vous pouvez bénéficier d’une aide financière de la Caisse d’Allocation Familiale, des caisses de retraite ou d’autres organismes gérant le 1% logement, ainsi que d’associations.

La prestation de compensation du handicap (PCH)

La prestation de compensation du handicap (PCH) est accessible aux personnes qui sont dans l’incapacité d’accomplir les tâches quotidiennes. Elle peut servir à l’achat d’équipements tels qu’un escalier pour leur permettre de réaliser ces activités de manière autonome. La PCH, une aide par nature, prend la forme d’un remboursement de ces dépenses. Elle est déterminée par un plan personnalisé de compensation qui a été élaboré par une équipe pluridisciplinaire mise en place par la Maison départementale des personnes handicapées.

La majoration pour la vie autonome (MVA)

La Majoration pour la Vie Autonome, ou MVA, est une allocation qui est versée aux personnes handicapées qui vivent à domicile. Il s’agit d’une allocation complémentaire à l’AAH pour les adultes handicapés. Pour bénéficier de la MVA, il faut avoir l’AAH. La MVA permet de financer les coûts d’adaptation du logement d’une personne afin qu’elle puisse effectuer les activités quotidiennes sans aide. Le montant de la MVA est de 104,77 euros par mois (janvier 2019). Cette allocation peut financer l’installation d’un monte-escalier.

Les aides financières de la CAF

La Caisse d’allocations familiales (Caf), pour certaines personnes âgées, peut bénéficier de prêts très intéressants pour financer la rénovation de leur logement, comme l’installation d’un monte-escalier.

Les aides financières des caisses de retraite

Pour permettre aux personnes âgées en perte d’autonomie, les caisses de retraite peuvent également financer des installations telles qu’un escalier. Le montant de l’aide accordée dépend de la caisse de retraite, qu’elle soit de base ou complémentaire. Il est soumis à des conditions de ressources et de dépendance.

Les aides financières des collectivités territoriales

Les collectivités locales proposent des aides financières aux seniors pour les aider à vivre plus longtemps chez eux et à bénéficier des meilleures conditions de vie possibles. Pour savoir s’il existe des aides, il convient de s’adresser à la mairie ou au conseil départemental de sa commune.

Les mesures fiscales applicables à l’installation d’un monte-escalier

Des mesures fiscales ont également été introduites pour permettre l’installation d’un escalier dans les maisons privées. Cela permettra aux personnes en perte d’autonomie de rester chez elles.

Un crédit d’impôt de 25% est disponible pour les personnes handicapées et les personnes âgées qui effectuent de telles adaptations dans leur maison. Le montant maximal de ces travaux pouvant être réalisés par une personne seule est de 5 000 euros, et de 10 000 euros pour les couples soumis à une imposition commune.

Les équipements spéciaux conçus pour aider les personnes âgées ou handicapées peuvent également être achetés à un taux de TVA réduit de 5,5 %.